Confinement coronavirus – Politiques des compagnies de transports

Au cas où vous auriez hiberné depuis le début de l’année 2O20, voici un petit récapitulatif du contexte actuel. Le monde est entré dans une crise sanitaire sans précédent et cela est dû à une souche de coronavirus, la COVID-19, qui est un virus respiratoire potentiellement mortel.

Au printemps 2020, de nombreux pays à travers le monde entier, ont instauré une période de confinement d’environ 3 mois. C’était le cas en France également afin de limiter la propagation du virus et donc ralentir l’épidémie.

Nous pensions être plus ou moins tiré d’affaire, du moins, ce coronavirus était moins au centre des débats depuis cet été 2020 où la plupart des gens ont réussi à partir en vacances d’été sans embûches. Mais nous revoilà en confinement novembre 2020 pour lutter contre une seconde vague du virus, plus virulente que la première.

De nombreuses industries ont été sévèrement touchées par cette crise sanitaire et le confinement qui a entrainé une crise économique. Parmi celles-ci, on retrouve bien entendu le secteur du tourisme et plus précisément les compagnies de transport.

Découvrons ensemble comment les compagnies de transport appréhendent ce reconfinement de novembre 2020.

Confinement SNCF, les trains très impactés

Chez la SNCF, cette crise sanitaire et économique est très difficile. En effet, elle a encore augmenté le déficit de la compagnie et les pertes se font durement sentir chez la SNCF. D’autres compagnies de trains comme Thalys sont obligées de suspendre totalement leur activité sur certains trajets, c’est le cas par exemple des trains low cost Izy qui ne circulent plus entre le 07 novembre 2020 et le 12 décembre 2020 au minimum.

Répercussions du trafic SNCF pendant le confinement

Chez la SNCF, ce sont 3/4 des trains qui vont rester à quai durant ce nouveau confinement. Près de 80% des trains de la SNCF vont donc être supprimés. Pour les grands trajets tels que Paris- Grenoble, un seul aller-retour sera assuré par jour. Pour Paris-Dijon, vous pourrez compter deux à trois allers-retours par jour… Autant dire que le nombre de trajets et de trains SNCF en circulation est fortement réduit ! En savoir plus.

En mars dernier, les trains de la SNCF étaient quasiment tous à quai, seuls les trains reconvertis en transport de malades graves de la COVID-19 circulaient sur le réseau ferroviaire français.

Politique d’annulation et de remboursement SNCF COVID-19

La plupart des compagnies de train et notamment la SNCF ont su apprendre et tirer des leçons du premier confinement. Afin de relancer le voyage pour l’été 2020, les compagnies ont rendu leur politique d’annulation et de remboursement des billets de train, plus flexibles. Ainsi, l’annulation et le remboursement pendant cette période de crise sanitaire sont bien plus faciles et sans frais.

Confinement BlaBlabus et Flixbus, les acteurs de bus coulent

Pour les acteurs du bus en France et en Europe, ces nouveaux confinements de novembre 2020 sont très problématiques. En effet, les transports en bus ne peuvent être rempli qu’à la moitié, voire moins pour respecter de façon stricte les mesures sanitaires et les gestes barrière. Or, des bus non remplis pour les trajets vont coûter de l’argent aux compagnies et ne seront pas rentable. 

C’est pourquoi Flixbus et BlaBlaBus ont annoncé, le lendemain de l’allocution du Président de la République, que leurs lignes respectives de bussur le territoire national français seraient suspendues pour toute la durée du confinement.

Les politiques d’annulations et les remboursement de billets de bus des compagnies sont différentes.

Chez Flixbus, vous pourrez annuler votre billet facilement. Vous récupérerez alors un avoir Flixbus du montant du prix de votre billet.

Chez BlablaBus, l’annulation est tout aussi simple, directement sur le site de la compagnie. Vous obtiendrez dès lors un remboursement direct.

Confinement Blablacar, le covoiturage roule toujours

Chez BlaBlaCar, les nouvelles sont UN PEU meilleures… Certes, les covoiturages sont toujours autorisés, mais les déplacement des français restent tout de même bien moins nombreux en raison de ce confinement. L’activité de Blablacar prend donc tout de même un sacré coup…

Bien sûr, si vous le souhaitez, vous pouvez toujours voyager grâce aux services de Blablacar. Attention cependant, le conducteur ainsi que l’ensemble des voyageurs à bord doivent être en possession d’une attestation de déplacement valide. Les gestes barrière doivent également être respectés durant la totalité du trajet.

Blablacar encourage même ses adeptes à télécharger l’application TousAntiCovid, afin de savoir si vous avez été en contact avec une personne atteinte du coronavirus durant votre trajet en covoiturage.

Pensez-y !

Vous en pensez quoi ?

5 / 5. 1

Commenter sur Gougoule

Please enter your comment!
Please enter your name here