Comment est fixé le prix d’une assurance décennale ?

Le prix d’une assurance décennale fait débat auprès des constructeurs et plus particulièrement auprès des artisan auto-entrepreneurs qui n’ont pas nécessairement les mêmes ressources que les grandes sociétés des BTP.

Tout au long de cet article, nos experts en tarification des assurances et de la gestion des risques vous dévoilent comment sont « créé » les prix des assurances décennales et comment éventuellement en obtenir certaines à des tarifs bien plus modestes.

La décennale : une assurance qui rembourse beaucoup

Avant de débuter, il faut noter que les assurances décennales remboursent chaque année énormément d’argent ! D’autant plus que les sinistres sont de plus en nombreux et sont d’une taille conséquente (plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’euros dans le cadre d’un chantier de construction de maison par exemple).

En fait, le système est un peu le même que pour les assurances auto, si sur une année, il y a plus d’accidents que d’ordinaire, alors, le prix des cotisations a tendance à flamber.

Pour cette raison principale, la rc decennale est une assurance plutôt chère, du moins, elle représente une part non négligeable des dépenses assurantielles obligatoires pour les dirigeants et chefs d’entreprise du bâtiment.

Quels sont les critères pris en compte par l’assureur pour définir le tarif de l’assurance décennale ?

Lors de l’élaboration d’un devis en rcd ou de la tarification finale du contrat, l’assureur est dans l’obligation de vous poser plusieurs questions relatives à votre profil et surtout à propos de votre activité professionnelle.

Concernant votre activité, sachez que les prix peuvent varier du simple au triple selon votre activité principale, un expert des travaux de maçonnerie générale et des gros œuvres paiera nettement plus cher qu’un chauffagiste, un fabricant de radiateur ou un carreleur.

Ensuite, l’assureur vous demandera quel est le nombre de salariés travaillant sur chantier dans votre entreprise (il ne faut pas garantir votre comptable ou votre secrétaire par exemple), bien évidemment, plus vous avez du personnel travaillant sur les chantiers, plus la garantie coutera cher.

Si vous travaillez avec des sous-traitants, il faudra le notifier également car ces derniers seront couverts par votre propre décennale en tant que directeur du chantier, des opérations et donneur d’ordres.

Puis, viendra le moment où vous devrez indiquer le nombre de chantiers et le montant des travaux que vous réalisez à l’année, si vous êtes un auto-entrepreneur à en devenir et que cela sera votre première année d’exploitation, alors, il faudra indiquer un montant de travaux prévisionnel, ne soyez pas trop ambitieux quant aux chiffres que vous avancerez car cela aura un impact direct sur vos premiers paiements d’assurance.

Votre zone d’exploitation / zone de chalandise aura une incidence également, les endroits de France les plus sinistrés (par exemple, les endroits où l’on recense beaucoup de vices du sol), sont plus chers à assurer que d’autres endroits mais la différence reste relativement faible, quoi que pas négligeable.

Enfin, certaines informations sur votre profil personnel joueront un rôle central dans l’élaboration de votre tarification finale comme par exemple :

  • Vos années d’expériences dans ce domaine
  • Le nombre de diplômes que vous possédez et le niveau de ces derniers
  • Le nombre de sinistres passés si vous en avez déjà eus

Comme vous pouvez le lire, plus de 10 critères sont analysés pour en déduire votre tarif.

Quel profil faut-il avoir pour payer sa décennale le moins cher possible ?

La logique veut que ce sont les profils les moins à risques qui paient le moins dans le monde de l’assurance, même si l’accumulation de certains critères ne garantissent pas nécessairement qu’un entrepreneur déclenchera forcément un sinistre ou non.

Le profil type d’un artisan payant peu cher sa décennale serait par exemple un peintre en bâtiment (seconds œuvres et œuvres de finition moins risquées), ayant plus de 10 ans dans le domaine, disposant des diplômes les plus élevés dans sa discipline, opérant dans une zone où les sinistres sont peu nombreux, n’ayant pas de sous-traitants, ayant un historique d’assurance sans défaut de paiements et sans sinistres.

Tous les auto-entrepreneurs doivent ils y souscrire ?

Les auto-entrepreneurs ne sont pas tous dans l’obligation de souscrire ce type de contrat, mais, cela est fortement recommandé puisque la jurisprudence à ce propos se durcit d’année en année et même les artisans en charges de petites œuvres sont concernés.

Démarrer une activité d’autoentrepreneur et devoir payer tout de suite de grosses sommes d’argent pour sa décennale ne semble pas être une idée convaincante, pourtant, vous devez vous plier à cette obligation au risque de subir des sanctions pénales et monétaires importantes.

Quelques conseils pour trouver une rc decennale à bas prix

N’y allons pas par quatre chemins, pour obtenir une decennale au prix le plus bas, il faut disposer de talents de fin négociateurs (mais, rompu à l’exercice de trouver des chantiers et négocier vos tarifs, cela ne devrait pas poser de problème pour vous), mais, vous pouvez également vous faire aider grâce à l’aide d’outils spécialisés pour les entrepreneurs et auto-entrepreneurs à la recherche du contrat de RCD le moins cher.

Grâce à un formulaire en ligne, vous pourrez entrer les différentes informations concernant votre entreprise et vous-même et pourrez obtenir une liste de devis, tous affichant les tarifs, conditions et garanties de chaque police.

Il ne vous restera plus qu’à comparer les différentes offres entre-elles et définir celle qui servira le mieux vos besoins et vos finances.

Enfin, sachez qu’une décennale peut se changer chaque année, il ne faut donc pas avoir peur de renégocier son contrat régulièrement afin d’obtenir des ristournes ou baisses des cotisations de temps à autre.

Pour finir, si votre entreprise évolue, n’oubliez pas de faire revoir vos garanties, par exemple, si vous baissez votre nombre d’employés, il serait dommage de payer des cotisations pour une situation qui ne reflète plus la réalité à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous trouvez cet article intéressant ? Si c'est le cas, partagé le avec vos amis ! 😋